Logo Message du Graal de Abd-ru-shin Drapeau Message du Graal de Abd-ru-shin
Accueil | Abd-ru-shin | Son œuvre | Autres écrits | Aperçus | Liens | Contact   S'identifier | Panier
Espace haut1 Espace haut2 Espace haut3
Espace


Prix unitaire : 12 €





Format Cuir : 19,7 X 13,2 cm
Nombre de pages : 74
Editeur : Alexander Bernhardt Vomperberg
Année de parution : 2011
Code ISBN 978-3-902767-20-2

également disponible en
Allemand, Anglais


Pour consulter votre Panier
et régler, cliquez-ici

LES DIX COMMANDEMENTS DE DIEU

LE NOTRE PERE

expliqués aux hommes par Abd-ru-shin


    Présentation    Table des matières    Premier commandement    Ebook 

LE PREMIER COMMANDEMENT


JE SUIS L'éTERNEL, TON DIEU !

TU N'AURAS PAS D'AUTRES DIEUX

DEVANT MA FACE !




Quiconque sait lire ces paroles dans leur sens exact y verra certes déjà le châtiment de ceux qui n'observent pas ce commandement, le plus important de tous.

« Tu n'auras pas d'autres dieux ! »

Tant de gens attachent bien trop peu d'importance à ces paroles et les interprètent dans un esprit de facilité ! Pour eux, les seuls idolâtres sont les êtres qui se prosternent devant des figurines en bois dont chacune représente une divinité distincte, ou peut-être encore les adorateurs du diable et d'autres égarés susceptibles tout au plus d'éveiller la pitié. Mais nul d'entre eux ne pense à soi.

Faites donc un examen de conscience et considérez bien si vous ne figurez pas, vous aussi, parmi ces idolâtres !

L'un a un enfant qu'il chérit réellement par dessus tout et pour lequel, oubliant tout le reste, il ferait n'importe quel sacrifice. Un autre met au premier rang les jouissances terrestres. Malgré la meilleure volonté, il ne pourrait, pour rien au monde, renoncer à ces plaisirs s'il se trouvait en face d'une telle exigence lui offrant un libre choix. Un troisième aime l'argent, un quatrième le pouvoir, un cinquième une femme, un autre des distinctions honorifiques ;mais tous, tant qu'ils sont, n'aiment finalement … qu'eux-mêmes !

Voilà ce qu'est l'idolâtrie au sens exact du mot. C'est contre elle que met en garde le premier commandement ! Il l'interdit ! Et malheur à celui qui ne l'observe pas à la lettre !

Un être humain qui l'enfreint est immédiatement puni en ce sens qu'il devra à jamais rester lié à la terre lorsqu'il entrera dans le royaume de la matière subtile. En réalité, c'est lui-même qui s'est lié à la terre par sa passion pour quelque chose de terrestre. Il s'enlève ainsi toute possibilité d'ascension ultérieure, perd le temps qui lui avait été accordé pour cette ascension et court le danger de ne pouvoir se dégager à temps du royaume de matière subtile pour s'élever vers la radieuse patrie des esprits libres.

Il sera alors entraîné dans la dissolution inévitable de toute matière, servant à la purification de celle-ci en vue de sa résurrection et de sa formation nouvelle. Mais cela représente pour l'âme humaine la mort spirituelle de tout ce qui, en elle, était devenu autoconscient et, de ce fait, également l'abolition pour l'éternité de sa forme et de son nom !

C'est contre cette terrible éventualité que doit prémunir l'observance de ce commandement ! Il est le plus important des commandements étant celui dont l'homme a le plus besoin ! Car malheureusement il a trop facilement tendance à céder à un quelconque penchant qui finalement le tient en esclavage ! Cependant, ce dont il fait un penchant il en fait par là même un veau d'or qu'il place sur un piédestal et qui devient ainsi une idole ou un faux dieu à côté – et même souvent au-dessus – de son Dieu !

Malheureusement, il n'en est que trop de ces « penchants » que l'homme s'est créés et auxquels il s'abandonne avec la plus parfaite insouciance ! Le penchant est une prédilection pour quelque chose de terrestre, tels les exemples que j'ai donnés. Il en existe, bien entendu, beaucoup d'autres encore.

Quiconque se livre à un penchant, « penche » comme le décrit bien le mot. De ce fait, lorsqu'il arrive dans l'au-delà pour y parfaire son évolution, il est attiré vers la matière dense, il peut difficilement se libérer et reste entravé, retenu ! On peut aussi parler d'une malédiction qui pèse sur lui, qu'importe l'expression employée, l'événement est le même.

En revanche, si l'homme, pendant sa vie terrestre, place Dieu au-dessus de tout, non seulement dans l'idée qu'il s'en fait ou uniquement par des paroles, mais en intuition, donc d'une façon vraie et réelle et en amour plein de vénération qui le lie comme à un penchant, ce lien l'entraînera immédiatement vers les hauteurs, selon la loi de la réciprocité, aussitôt qu'il parviendra dans l'au-delà ; car cette vénération et cet amour pour Dieu, il les emporte ; ils le soutiennent et le porteront enfin au Paradis, au séjour des esprits purs, libérés de toute entrave et dont les liens mènent uniquement à la radieuse Vérité divine !

Veillez donc à une stricte observance de ce commandement. Vous serez ainsi préservés de beaucoup de liens néfastes du destin.

Abd-ru-shin
Espace coté
Espace bas1 Espace bas2 Espace bas3
Espace
Accueil | Abd-ru-shin | Plan du site | Catalogue | Mentions légales | CGV | Contact
Editions Alexander Bernhardt France - Tél : 03 26 82 58 26 - © Copyright 2012 tous droits réservés - En liaison avec la Verlag Alexander Bernhardt Vomperberg Espace